Astuce pour raccourcir un pull sans détricoter

L’une des premières choses que l’on apprend avec le tricot et la couture est la patience de défaire et de refaire… Ca ne fait jamais plaisir de devoir reprendre un ouvrage mais c’est généralement pour le mieux.

Faire et défaire, c’est toujours travailler.

Pénélope

Avec le tricot en rond et en commençant par l’encolure, il est assez facile de juste détricoter le bas du pull (ou du gilet) puis de tricoter à nouveau les côtes et basta ! Mais lorsque le pull se débute par le haut ou qu’on a fait plein de jolies (et chiantes…) finitions, détricoter n’est pas toujours une option envisageable.

Pour cas cas-là, je vous propose une petite astuce pour raccourcir le pull (ou le gilet d’ailleurs ^^) sans avoir à détricoter la moitié de son projet. Et donc sans avoir à tout retricoter derrière ! C’est une technique que j’ai utilisé pour raccourcir le pull de mon mari, soit le modèle The Montrealer de Design by Delz. Pour expliquer rapidement, il s’agit de couper le tricot, détricoter la partie en trop et faire un grafting pour rassembler les 2 morceaux.

Haut les cœurs, on coupe !

Ne partez pas en courant !! Tout va bien… On va y aller doucement et avant toute chose, il faut sécuriser ses mailles. Pour cela, je passe deux fils de sécurité de manière à encadrer la zone que je vais enlever. Malheureusement, je n’ai pas pensé à faire des photos de cette étape…

Dans mon cas, je voulais garder la poche en bas, j’ai donc passer un premier fil à travers les mailles juste au-dessus de la poche. J’ai ensuite défini la quantité de tissu que je devais enlever et j’ai passé un autre fil dans le rang choisi.

Vient enfin le moment de couper… Un conseil fermez les yeux et allez-y franchement ! Enfin ouvrez un peu les yeux quand même, ce n’est pas le moment de se couper un doigt. Puis j’ai récupérer tous mes petits fils et j’ai détricoté proprement la partie en trop.

Je me suis donc retrouvée donc avec 2 morceaux de pull et un époux au bord de la crise cardiaque.

Montrealer coupé

Grafting nous voilà !

J’ai ensuite repris toutes mes mailles sur deux aiguilles circulaires. Surtout ne pas s’énerver même quand vous vous rendez compte que TOUTES vos mailles sont à l’envers et qu’il faut donc faire un tour pour les remettre à l’endroit.

Montrealer prêt pour le grafting

J’ai coupé une longueur de fil d’environ 3/4 fois la longueur à grafter et je me suis lancée dans le remaillage du pull. Oui parce que le grafting en français, ça s’appelle du remaillage… Alors je ne vais pas faire de tuto ici car d’autres en ont fait des très bien. Personnellement, je reprends toujours celui de Lilicommetout qui a l’avantage d’être avec des photos, je trouve ça plus facile à suivre en tricotant. Mais on en trouve des tas sur YouTube si vous préférez les images qui bougent.

Tadaaaammmmm !!!!

Montrealer porté par son destinataire

Ca m’a pris quelques heures mais finalement moins que si j’avais dû détricoter la poche et la refaire. Le pull est maintenant à la bonne taille ^^. Je suis super fière de moi et il lui va pas mal je trouve !

Laisser un commentaire

Nullam elit. Donec mattis consequat. accumsan leo.