Châle Virvelvind de ByNight créations

On se retrouve pour que je vous parle du châle Virvelvind de Nathalie alias ByNight créations. Le modèle sort aujourd’hui et comme vous vous en doutez… j’ai craqué… j’ai testé ! Je sais, je sais, j’avais “PLUS DE TEST” !! Je crois que je me répète ça tous les ans en janvier comme une bonne résolution… que je fini toujours par zapper à un moment de l’année ^^.

Mais en même temps, comment aurais-je pu résister à ce magnifique châle et à la laine qui est aussi une nouveauté…

Le modèle

Comme je le disais, il s’agit d’un châle de forme triangulaire assez profond et grand. Ce n’est pas ce que je porte habituellement et j’ai eu un peu de mal à trouver comment le porter. C’est un modèle qui permet de bien s’amuser avec ses aiguilles : du jersey envers, des torsades, des points en forme de goutte, des mailles torses et last but not least des picots sur deux bordures ! Avouez qu’on ne peut pas s’ennuyer avec tout ça ! J’ai oublié de parler des augmentations…

vue du châle en entier

Au niveau de la construction, on commence par la pointe avec les torsades. Puis on augmente petit à petit jusqu’à arriver au jersey envers . On continue d’augmenter pour obtenir notre triangle, et on finit en réalisant une bordure le long du châle en récupérant les mailles au fur et à mesure.

Ça peut paraître compliqué mais c’est vraiment simple à suivre. Surtout que le patron propose les explications écrites ou avec un diagramme. Il est en français et en anglais. Tout est bien expliqué avec un lexique des points au début pour bien comprendre ce que l’on doit faire. Au niveau des diagrammes, il n’y a pas de difficultés particulière mais il faut bien suivre car avec la bordure en picots, les torsades et les mailles torses, on peut vite ne plus trop savoir où on en est. Pour ma part, j’ai toujours tricoté avec le patron sous les yeux même si je n’avais pas tout le temps le nez dessus.

La laine… une petite nouvelle !

Bon je pense que je vous ai assez teasé… la laine utilisée est une nouvelle base de Nathalie appelée Comet. Elle est composée à 100% de corriedale, qui est une race de mouton élevée à la fois pour la viande et pour la laine. J’ai prévu un article pour vous parler plus en détail de ces moutons et de cette laine. Le corriedale est d’ailleurs issu d’un croisement avec le mérino.

détail des torsades

C’est une laine qui a un petit halo qui la rend un peu rustique. Elle est un peu sèche, assez peu retordue mais elle ne pique absolument pas. Elle est pas aussi douce que du mérino superwash classique mais je la trouve plus douce que certains mérinos non superwash… Je sais pas si ça fait sens ! Cette laine a une très jolie définition de points comme vous pouvez le voir sur la photo. Et elle se bloque très bien.

Ayant terminé le châle au mois d’août, je n’ai pas eu l’occasion de tester la laine en situation, mais elle me semble bien chaude. Je sentais vraiment la chaleur quand je l’avais sur mes genoux. Je pense que ce châle sera très agréable cet hiver !

Ma tricousette

Comme vous vous en doutez, j’ai suivi le patron à la lettre étant donné que c’est un test. Je n’ai rencontré aucune difficulté particulière si ce n’est de devoir être attentive à ce que je faisais. Globalement, j’ai beaucoup aimé le tricoter mais je me suis un peu fatiguée vers la fin quand on a un nombre incalculable de mailles sur les aiguilles.

le châle porté

C’est un modèle qui va super vite au début car on enchaîne les parties rapidement avec peu de mailles sur les aiguilles. Puis arrivé à la partie 4, il rentre dans le corps du châle avec de nombreuses répétitions. Heureusement, qu’il y a la bordure à la fin pour redonner un peu de fun à tout ça ! Mais c’est peut-être aussi que je suis assez réfractaire au jersey…

Si ce modèle vous intéresse, je vous invite à aller retrouver le patron sur Ravelry et les magnifique kit de Nathalie sur son site ! N’hésitez pas à me dire en commentaire si vous aimez le modèle.

Laisser un commentaire

risus mi, Praesent elit. Donec ipsum