Châle Louxor de Quenouille et Mousseline

J’adore la période de l’Avent, ce moment où on prépare la maison pour les fêtes de fin d’année et où on se met dans l’ambiance. Evidemment j’aime aussi beaucoup les calendriers de l’Avent que ce soit pour moi ou pour les autres. Cette année, j’ai adoré renouer avec la “tradition” et préparer un calendrier de l’Avent pour mon mari et pour les enfants. C’est tellement sympa de voir l’autre ouvrir les petits paquets que l’on a préparé avec amour quelques mois jours heures avant !!!

Et bien sûr depuis que j’ai découvert les calendriers de l’Avent créatifs, je craque chaque année sur l’un d’entre eux. En 2020, et pour la 2ème année, j’ai jeté mon dévolu sur le Kalendrier de Quenouille et Mousseline. Elle propose de recevoir la laine et un patron mystère à tricoter pendant le mois de décembre. J’aime beaucoup cette idée qui permet de profiter sans se retrouver avec plein de minis dont on ne sait trop quoi faire ! Même si j’avoue que pour 2021, je me prendrais bien 2 calendriers du quoi ^^.

Le modèle

Je vous parle de calendrier de l’Avent et de Noël en février car le châle Louxor dont on parle aujourd’hui était le patron du Kalendrier de 2020 ! Il s’agit d’un châle en demi-lune présentant différents points. Ce sont ces points, souvent originaux, qui rendent les Mystery KAL si intéressant et Louxor ne fait pas exception !

On retrouve du point mousse et du jersey mais ils ne servent que de lien entre chaque sections. Sinon, Valérie, la créatrice derrière Quenouille et Mousseline, va vous faire voyager avec des points en diagonales, du point pissenlit, du point papillon ou encore un peu de jacquard !! Il n’y a d’ailleurs des moments où vous allez la maudire mais ce n’est que pour le plaisir !!

Louxor2

Mon détail préféré sur ce modèle est la bordure qui se tricote à la perpendiculaire (ce qui prend une éternité !) et donc on va détricoter quelques mailles pour créer une tresse tout le long. Cela finit magnifiquement bien le châle !

De la douceur laineuse

Ce modèle peut se tricoter de plein de manière différente. Il nécessite 3 couleurs contrastantes. Dans le cadre du Kalendrier proposé par Quenouille et Mousseline, il y avait 2 écheveaux de mérinos fingering dont un uni (couleur principale) et un aux coloris variés (couleur contrastante), ainsi qu’un écheveau de suri alpaga et soie de la même couleur que la couleur contrastante.

Néanmoins, il est tout à fait possible de s’approprier le modèle et de le tricoter en 3 couleurs différentes mais avec la même base, ou de remplacer le suri alpaga par du mohair, etc… En fait, un modèle comme celui-là laisse très libre quand au choix de couleurs et de matières.

louxor3

Je m’arrête juste un moment sur la suri alpaga et soie. Malgré que j’en ai beaucoup entendu parlé, car c’est un mélange qui était très à la mode ces derniers temps, je n’avais jamais eu la chance d’en tricoter. C’est d’une douceur !! Une merveille ! Par contre, comme pour le mohair on met un fil de survie et on fait attention à ce qu’on fait !! Surtout ne pas détricoter sous peine de crise de nerfs ^^. C’est une laine qui reste très chère mais l’idée de l’utiliser en petite touche dans un châle c’est vraiment sympa.

Ma version de Louxor

J’ai tricoté le coloris Jonquille qui est très printanier dans des tons de verts et de jaunes. Ce ne sont pas forcément mes couleurs à première vue mais j’ai beaucoup aimé cette association. je pense que je le porterais pas mal ce printemps !

J’ai respecté scrupuleusement les indications du patron même si cela m’a conduit à avoir plus de 500 mailles sur mes aiguilles… c’est le risque avec la forme en demi-lune ! Néanmoins, c’est aussi une forme hyper agréable et facile à porter… alors on lui pardonne ^^.

louxor4

J’ai eu un petit peu de mal à bloquer la bordure qui fait des vagues. Si cela me dérangeait au départ, je trouve finalement que c’est pas si mal, et une fois autour du cou on ne voit plus rien. Je pense que ma difficulté vient du fait qu’il est assez grand et que je manquais d’espace pour bien l’étendre.

Pour finir, je suis très contente des différents points. J’ai découvert plein de nouvelles techniques et j’ai pu me frotter encore un peu plus au jacquard. Je vaincrais ! J’ai adoré le point en diagonal qui est tout simple mais qui donne vraiment un twist au tricot et au projet.

Laisser un commentaire

Praesent Aliquam quis ultricies elit. Lorem luctus sed facilisis dictum